⟵ Retour

Le Parisien, 28 octobre 2019

« La position de la France n'a pas changé, justifie Stéphane Séjourné, ex-conseiller à l'Élysée devenu député européen. Nous ne voulions pas de report sans que celui-ci soit assorti de la ratification de l'accord, d'un nouveau référendum ou de l'organisation d'élections anticipées. C'est cette dernière option qui semble aujourd'hui privilégiée. »  

http://www.leparisien.fr/international/royaume-uni-les-deputes-rejettent-la-tenue-d-elections-le-12-decembre-28-10-2019-8182176.php


Conseil européen : la délégation Renaissance salue un plan de relance historique et proposera un budget ordinaire ambitieux
L’accord conclu entre les 27 Etats membres reprend notamment la demande du Parlement d’un fonds de relance conséquent de 750 milliards financé par un endettement commun, comme demandé par notre délégation et notre gro...
Europe 1, 20 juillet 2020
Plan de relance : le Conseil européen est "ingouvernable"
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK